Du constructeur acharné -et pas forcément volant- au dévoreur de mousses RTF – « Ready to Fly », l’AMCE offre à tous un cadre sympathique adapté à la pratique et à l’échange d’expérience.

A l’AMCE cohabitent en bonne entente diverses activités aéromodéliste : hélico, planeur, avion, mutlicoptère.

La pratique en club, en plus de vous placer dans la légalité, vous permet de rencontrer d’autres passionnés et ainsi de débuter en toute sécurité, se perfectionner ou de participer à des compétitions .

L’aéromodélisme radiocommandé est un loisir très amusant et accessible à tous mais qui nécessite cependant de la rigueur pour ne pas se mettre soi-même au les autres en danger. Votre portefeuille s’en ressentira lui aussi d’autant mieux parce que quand ça tombe … ça casse (en tout cas très souvent).
Avant de prendre les sticks, faites vous accompagner, cela vous évitera de coûteuses déceptions.

Le cadre légal
L’aéromodélisme ne peut pas se pratiquer partout ni dans n’importe quelles conditions.

Il existe souvent une réglementation communale ( le règlement de Police) qui l’interdit tout simplement sur el territoire de la commune concernée (Belgique).

Il existe aussi une législation fédérale qui régit les activités aériennes en général. C’est la Direction Générale Transport Aérien – DGTA, qui traite de la matière au travers de circulaires que l’on peut trouver sur leur site internet au SPF Mobilité. cliquer <<ici<<< a= » »>

Une circulaire en particulier traite de l’aéromodélisme : la GDF-01.
clicquer <>

Enfin, des lois et décrets régionaux définissent les conditions d’exploitation de terrain, c’est votre club qui se charge des formalités et de leur application.